Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les cloîtres

par GABY 18 Décembre 2007, 08:30 2- CHRONIQUES FLORENTINES

fleur_pour_flo.gif









    Entrez avec moi dans un des nombreux cloîtres de Florence, Sant' Apollonia, où se trouve le "cenacolo" d'Andrea del Castagno.
  Autrefois, le mot cenacolo( cénacle ) indiquait le réfectoire, la pièce du couvent où les religieux prenaient leurs repas. Par extension, le terme indique la représentation du dernier repas de Jésus avec ses apôtres, qui, en général, était représenté sur une des parois du réfectoire.
   Andrea del Castagno, qui a exécuté les fresques du couvent de Sant'Apollonia aux environs des années 1447, avait été chargé de ce travail par les soeurs bénédectines de clausure, locataires du couvent fondé en 1339.
    La salle rectangulaire a un plafond en bois à caissons et une série de fenêtres sur le mur de droite. La Cène d'Andrea recouvre tout le mur du fond et est entourée par la Crucifiction, la Déposition au tombeau et la Résurection. Les fresques commencèrent à être connues seulement après la fermeture du couvent,
au moment de l'unité de l'Italie, quand tout l'édifice devint bien de l'état . Actuellement, c'est un musée.

L'entrée du musée:

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


La salle rectangulaire de l'ex -refectoire:

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit



Il Cenacolo
   Remarquez les tuiles du toit qui recouvre la scène, la perspective du plafond à rayures blanches et noires et du sol à carreaux.  Une atmosphère dramatique, donnée par des couleurs fortes et dures, entoure les apôtres dessinés avec énergie et plongés dans les clairs obscurs caractéristiques de l'artiste. La figure de Judas, à la barbe et aux cheveux d'un noir de jaie, ressort sur le blanc de la nappe, seul, du côté des spectateurs. Notez aussi l'utilisation de la lumière qui sculpte et donne du relief aux apôtres. Au-dessus de la Cène, les trois autres fresques qui résument l'histoire de Jésus, séparées par deux fenêtres. Ces fresques ont été restaurées mais ne sont malheureusement pas parfaitement conservées...

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Le principe classique consiste à appliquer des pigments colorés dilués à l'eau sur une paroi enduite d'un mortier frais composé de chaux éteinte. Au moment du séchage, le mortier absorbe les couleurs et fixe ainsi la peinture sur le mur. L'opération se réalise en plusieurs temps. On enduit d'abord le mur d'un mélange appelé l'arriccio et composé de deux tiers de sable fin (ou de stuc) et d'un tiers de chaux. Au moyen d'un poncif (la sinopie), on reporte sur le mur, par la technique du pochoir, les contours du dessin d'ensemble. On divise ensuite la surface à peindre en plusieurs secteurs appelés les giornate (journées) et correspondant chacune à la capacité quotidienne de travail de l'atelier. Chaque matin, on applique un dernier enduit, moins épais, appelé l'intonaco et composé pour moitié de sable et pour moitié de chaux. On peut alors étendre au-dessus les couleurs tout en ayant préalablement connaissance des modifications qu'elles subiront au contact de la chaux. Les pigments employés sont des terres (chaux séchée, terre de Sienne, cadmium, cobalt, etc.) et des pigments d'origine végétale (chêne ou pins calcinés, etc.). En théorie, lorsque l'enduit est sec à l'issue de la journée, il n'est plus possible d'intervenir sur la peinture, sinon au moyen de la peinture à sec.
 






commentaires

Santounette 24/12/2007 14:18

Un bien beau réfectoire, elles sont splendides ces fresques, c'est un véritable travail d'artiste, c'est sublime.Santounette 

Annick 22/12/2007 02:26

Très belle cette Cène....dommage pour la fresque au dessus qui n'est pas bien conservée....merci pour ces explications fort intéressantes....bisous de Cayenne ou le soleil est revenu aujourd'hui.....

L@urence 19/12/2007 20:52

je ferai un jour une tournée vers st flour, salers ... mais j'attends les beaux jours car c'est un peu loin de chez moi et il y a quelques coins en altitude ... où je risquerai de rencontrer de la neige ... c'est beau, mais pas sur la route !

lyne 19/12/2007 20:31

intéressante cette explication de la technique de la fresque ! quand à la salle de l'ancien réfectoire elle est superbe, tout simplement.

Levy Georges 19/12/2007 18:48

J'ai lu et relu avec un grand intéret la mani7re dont était crée ces fresques.A cette lecture on peut imaginer le Maitre au travail et tous ses apprentis qui mélangent les enduits et qui broient les couleurs .Maintenant la science  en analysant cette matière  en a  percé le secret de fabrication,justement pour corriger au mieux  les méfaits du temps.Quel travail merveilleux qui nous est parvenu au long des siecles !. Quand je vois dans des expositions "d'art" moderne d'énormes surfaces barbouillées à l'acrylique,j'en sors malade !!! 

Haut de page