Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un crime imparfait

par GABY 28 Janvier 2008, 09:36 2- CHRONIQUES FLORENTINES

 
undefined


     
      

   


  Le parc de l'Acciaiolo (prononcez atchi-a-i-o-lo), à Scandicci, abrite un château qui conserve le souvenir d'une sombre histoire d'uxoricide.

     La petite localité, aux confins de Florence, était arrivée sur les premières pages des journaux, il y a quelques années, pour un autre crime, bien plus horrible encore, que je raconterai peut-être un jour.

     Revenons au château. Les propriétaires en étaient, au XVI° siècle, les pater familias d'une riche famille de banquiers, les Davizzi, qui était devenue si puissante qu'elle avait de nombreuses filiales dans d'autres pays, ainsi qu'en Allemagne. 

     On raconte donc que, dans ce château de la "banlieue" actuelle de Florence, habitait, avec sa femme, Neri di Piero Davizzi.  Le couple qui avait, selon la coutume, été uni par les familles, pour des questions d'argent et de patrimoine, ne s'entendait pas. Mais alors, pas du tout.
     Le divorce n'existait pas encore et le bruit courait que la dame était renfermée dans une seule pièce où elle était obligée de vivre sans contact externe.  
     Pourtant, il fallait bien lui envoyer "quelques grains pour subsister..." que lui apportaient les valets du château!
    Peu de temps après, le mari, pris de soupçons et prenant les rumeurs d'adultère, qui passaient de bouche en bouche, comme prétexte pour supprimer sa femme, commença à lui mettre du poison dans la nourriture. Rien à faire.  Il augmenta les doses. Toujours rien.
     C'est alors qu'il consulta des médecins célèbres à qui il posa des questions très imprudentes pour savoir quels étaient les poisons les plus efficaces! Finalement, il réussit à éliminer l'objet de son malheur. Mais, en ville, les langues allaient bon train, tout le monde connaissait ses démarches  auprès des médecins, si bien qu'il fut arrêté. Une brève enquête confirma ses responsabilités. On le condamna à la prison à vie dans le donjon de Volterra.
     Tout pourrait finir par la punition du coupable. Et bien non. Plus tard, le puissant seigneur fut aidé par ses amis, aussi puissants que lui, qui firent commuer sa peine en exil dans un lieu pas trop éloigné, à la périphérie de l'état.

la partie plus ancienne de l'ensemble qui remonte au XIV° siècle (1300), avec écusson sur la façade :





la partie plus récente, la chapelle avec son entrée:






Vu de dos:

 

commentaires

:0091: Lili-Flore :0010: 26/08/2008 21:40

je me suis régalée à lire cette histoire complétement immorale, le vilain s'en sort bien. Ma fleur inconnue est une clématite des haies/clematis vitalba Bonne soirée sous des bigs bises

eleonore 01/02/2008 20:57

Je viens te faire un petit coucou.Je vais être en congés à partir de demain, durant une semaine. Alors à tout bienôt et passe un bon week-end. Bises.

http://Milkouleur.over-blog.com 01/02/2008 13:40

Avec toi c'est toujoiurs l'évasion et bien documentée ! Bon w. end - Milkouleur

jackline :0059: 01/02/2008 00:10

Alors, tu lui donnes le biberon à ton petit loupiot ?...gros bisous à toi et au petit prince :0010:

bunny le chti 31/01/2008 17:27

salutca prouve qu'avec l'argent on s'en sort toujours et c'est bien dommagebonne soirée

Haut de page