Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tel père, telle fille...

par GABY 8 Mars 2008, 08:47 2- CHRONIQUES FLORENTINES



undefined








        Aujourd'hui 8 mars je vous prèsente une femme de notre temps...




       Fille du cinéaste italien Luigi Comencini, Cristina Comencini (Rome 1956)a suivi l'exemple de son père. Le cinéma et le théâtre semblent n'avoir plus de secret pour elle.
      Du 19 au 24
février au Théatre de la Pergola, à Florence, elle présentait une pièce écrite l'année passée: Due partite( deux parties de cartes).
      Les 4 actrices sur la scène représentent la vie des femmes des années 60 et celle  des femmes d'aujourd'hui, en interprétant d'abord le rôle des mères et ensuite celui des filles.
      La trame n'existe pas ou peu: dans le premier acte 4 jeunes femmes amies d'enfance se retrouvent
tous les jeudis pour jouer aux cartes , dans le deuxième acte ce sont leurs 4 filles qui se retrouvent après une quarantaine d'années aux obsèques de l'une des 4 mères.
     Tout est donc dans les dialogues serrés à la fois émouvants et comiques où les conditions de vie des femmes de deux générations se confrontent. La vie , la mort, la maternité, la carrière, la solitude, les luttes, les hommes. La génération des années 50/60 ne travaille pas, elles sont mères et épouses avant tout.
Pendant tout le premier acte ( la partie de cartes) nous assistons au récit de leurs vies avec bavardages et confidences . Des histoires parallèles  se croisent en alternant le ton comique et sentimental sur le fond de thèmes existentiels et sociaux. La condition de la femme de cette époque est dominée par le thème de la maternité, l'acte finit par une naissance.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

  Pendant le deuxième acte, les petites filles qui jouaient dans une autre pièce pendant que leurs mères bavardaient au salon, ont bien grandi et se retrouvent pour l'enterrement de l'une des mères. Elles travaillent toutes , elles ont toutes fait des études, elles ont toutes un rapport difficile avec leurs partners respectifs. Elles n'ont pas eu (ou pu, ou voulu... ) avoir d'enfants. On reconnait à travers chacune d'elles les mères du premier acte. Deux époques, deux manières différentes d'être femme. L'acte finit par une mort.
     A voir absolument si le théâtre de votre ville présentera cette pièce...., on rit, on sourit, on est émus ...la vie, quoi!


-

 

commentaires

Alrisha 02/04/2008 22:50

Elles étaient mères et épouses et maintenant surtout indépendantes grâce à leur travail. Pas facile de concilier avec l'époux qui se sent moins materné qu'autrefois.Bisous et bonne nuit Gaby

Clo 14/03/2008 11:52

Effectivement, de la façon dont tu en parles ce doit àtre une pièce à ne pas louper. J' aimerais bien.....Bisous Gaby et bonne journée :0010:

Kty 09/03/2008 21:39

ok, j'ai pris note. Dès qu'elle passe, j'y vais.

lyne 09/03/2008 17:27

bonjour Gaby,joliment présenté cette pièce de théatre je pense que j'aimerais beaucoup  mais arrivera -t -elle jusqu'à nous ? bisous

jane 09/03/2008 11:45

L'idée paraît excellente , en plus j'aime le théâtre parce que c'est le mode d'expression le plus "bavard" ! Mais si c'est tout en Italien , il y a des risues que je ne comprenne pas tout...Ciao Gaby , bon dimanche !

Haut de page