Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

on the road ou la route des pélerins

par GABY 29 Mars 2009, 07:47 2- CHRONIQUES FLORENTINES




La voie "francigena" ou des Français.


       L'itinéraire des pélerins qui, au Moyen Age, descendaient du Nord pour aller à Rome et plus loin encore vers Jérusalem, traversait de nombreuses localités qui se développèrent grâce aussi à ce tourisme ante- litteram.
       Le parcours le plus utilisé traversait quatre pays.  Il partait de Canterbury, passait à Dover, puis à travers la Manche , arrivait à  Bruay, puis Arras, Reims, Chalons sur Marne, Bar sur Aube, Besancon, Pontarlier, Lausanne.  On passait ensuite le Grand Saint Bernard vers Aoste, puis Ivrea, Vercelli, Pavia, Piacenza, Fidenza, Fornovo di Taro, Pontremoli, Aulla, Luni, Lucques, San.Gimignano, Sienne, San Quirico d'Orcia, Viterbo, Sutri, Rome.
     On pouvait poursuivre jusqu'à Brindisi pour s'embarquer pour Jérusalem. Les plus motivés faisaient même 25 kilomètres par jour. C'était le plus classique des itinéraires, on l'appelle:  la voie FRANCIGENA ou bien Romea, ou encore Francisca ou Francesca.


     Cette autoroute piétonne du Moyen Age fut "inaugurée" par un archevêque de  Canterbury, Sigéric qui le premier descendit à Rome en 994 pour vénérer les saints martyrs  Pierre et Paul, les fondateurs de l'église. Les chroniques racontent qu'il fit 1600 kilomètres en deux mois et s'arrêta 80 fois . Il écrivait ses impressions et de  bouche à oreille, ses indications passaient aux autres pélerins. Une sorte de Guide Touristique !
       Et, comme pour les activités touristiques actuelles, là où passaient les pélerins, ils devaient manger et dormir. On vit alors sur cette route parcourue par milliers de personnes s'élever d'abord des logements simples avec de la paille pour dormir, mais aussi de grands relais de poste et, en orient, de grands caravansérails. Et puis des couvents, des hermitages, des hôpitaux(comme celui des Chevaliers de Tau à Altopascio) des abbayes etc....
       De vraies villes  se développèrent autour de ces premières activités de "soutien". Et comme il n'existe pas de médaille sans côté pile, le banditisme sur ces chemins commença  aussi à croître avec autant de vigueur...
       On note que ces "voyages " eurent encore plus d'ampleur, après 1300, quand le pape Boniface VIII inventa le Jubilé. Rome fut ainsi remise au centre du monde après la décadence de l'empire romain. A pied, à cheval, en moyens de locomotion primitifs qui roulaient sur de grosses roues en bois jusqu'aux grosses portantines des souverains qui eux aussi, voulaient faire leur pélérinage, tous les moyens de transport étaient bons et malmenaient les pauvres routes en terre, qui étaient ainsi réduites en bien mauvais état.


 

 

commentaires

Cesco 26/04/2009 23:13

Pour en savoir plus sur la Via Francigena, chemin des pèlerins vers Rome, on peut consulter cette page :
http://www.villemagne.net/site_fr/rome-via-francigena.php
sur le site d'un marcheur qui s'est rendu lui-même àpied jusqu'à Rome.

Jackline :0059: 16/04/2009 12:43

Désolée de n'avoir pas été très présente sur les blogs ces derniers jours, mais beaucoup à faire à la maison..un copier/coller pour cette fois, c'est inhabituel...je suis pardonnée ?...grosses bises et bonne journée

Bohnita 09/04/2009 21:40

A chaque époque ses "routards" !Merci pour ce reportage si intéressant Gaby. La Voie Franciscaine me ramènent aux Franciscains. Un jour gamine, lorsque j'étais en vacances chez ma grand-mère à Castiglion-Fiorentino, je me souviens qu'un soir un immense cortège chantant et priant de personnes (dont des moines) se sont arrêtés sous ses fenêtres. En face, il y avait un centre où ces pélerins faisaient étape sur la route d'Assise. J'avais été très ébranlée par cela. Depuis, il m'arrive souvent d'y penser : j'aimerai bien un jour faire un "voyage" tel que celui-là...Je te souhaite une bonne soirée Gaby, j'espère que tu vas bien.A bientôt !        

Véro 05/04/2009 17:07

Bref, il leur manquait juste un blog pour raconter leurs aventures ...Véro

Santounette 05/04/2009 16:53

Je me demande de quand date l'expression:"tous les chemins mènent à Rome", peut-être de cette lointaine origine dont tu parles. Ils en avaient du courage les pélerins de l'époque, aujourd'hui l'avion, la voiture et le train ont remplacé les chevaux, ou la marche.C'est intéressant de voir que finalement toute l'infrastructure a été conçue après ces pélerinage, pour favoriser leur bien être et répondre à un besoin croissant.

Haut de page