Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le jardin d'essai de AMINA

par gaby 20 Juillet 2006, 11:18 4-COUFFIN- SOUVENIRS d'ALGERIE

 






Prévoyante...

Le jardin d'Essai du Hamma menacé.

Nous, les représentants du corps technique de l'Agence Nationale pour la conservation de la nature (ANN), sommes inquiet du devenir du jardin d'Essai du Hamma.

Ce jardin à une longue histoire puisqu'il fut conçu dès le début de la colonisation française du pays en 1832. Au cours du 19ème siècle, avec les plantations de différentes allées et de collections d'espèces exotiques, riche de ces espèces végétalesprovenant des cinq continents il devient un jardin de renommé internationale.

Nous vous rappelons que ce site unique a été le lieu de travaux d'acclimatations de nouvelles espèces pour l'Algérie et particulièrement l'amélioration des plantes à caractère économique, comme les Eucalyptus, citrus…etc.
Selon la nomenclature internationale pour la conservation des jardins botaniques, lejardin d'Essai peut se vanter de représenter plusieurs classifications de jardin ; il est emême temps de dit "jardin classique ", ornementale, historique, botanique et zoologiqueà la fois, agro botanique, banque de tissus, jardin horticole, ainsi que jardin à thèmes.

Avec toute cette richesse et diversité, nous avons été surpris dernièrement à la suite de l'article paru dans le " Quotidien d'Oran " en date du 16 novembre 2005, déclarant que la wilaya d'Alger "envisage la création d'une EPIC " pour gérer ce site unique. Cette affirmation est en totale contradiction avec ce qui avait été mentionné auparavant lors d'une discussion au siège de la daira d'Hussein dey qui devait le constituer en EPA.
Sachant qu'en tant l'EPIC (Entreprise Publique à Caractère Industriel et Commercial), le jardin sera versé automatiquement à des activités lucratives par la mise en place d'aires jeux, kiosques, buvettes…, mise à nue des collections, déperdition des spécimens,…
Toutes ces activités feront perdre à ce site unique, sa vocation botanique de rechercheet de l'application des mesures de conservation ex situ.
Aussi, nous vous demandons votre contribution par soutien à une démarche commune afin de sensibiliser les plus hautes autorités de l'état, non pas que nous sommes contre les décisions gouvernementales, mais qu'il serait souhaitable que le jardin se dirige vers un autre avenir, plus valorisant à plusieurs titres dans le domaine de la recherche scientifique entre autres
Les plantes médicinales et aromatiques, dans la réhabilitation des essences végétales menacées et disparition que ce soit des espèces autochtones ou acclimatées…
La vulgarisation et la sensibilisation d'un public averti ne sera que bénéfique à toutes les générations confondues ainsi qu'aux visiteurs de passage à Alger avec tous ces lieux pittoresques encore intacts
Nous restons à votre disposition pour de plus amples informations.

Contacts : Amina Fellous (fellousa2000@yahoo.fr), Samira Setbel

 

commentaires

Haut de page