Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les colonnes de l'amitié

par GABY 9 Août 2009, 06:05 2- CHRONIQUES FLORENTINES





Faites vous même partir la musique si ça vous... chante


          Sur les cotés du Baptistère, en face du Dôme de Florence, on remarque deux colonnes noires de fumée.  Après toutes les restructurations et le nettoyage qui a lieu régulièrement sur les monuments, on se demande pourquoi on a laissé ainsi ces deux colonnes .
        La raison est historique.
        Florence et Pise ont toujours été des villes ennemies et même actuellement un dicton récite "
meglio un morto in casa che un pisano all'uscio.."(mieux vaut un mort  dans la maison qu'un pisan à la porte ). Inutile de dire qu'a Pise le dicton est en sens inverse ."...qu'un florentin à la porte ". La rivalité était politique  et surtout commerciale .
       Mais au cours de l'histoire les deux villes ont bien été obligées de coopérer de temps en temps pour le bien de chacune ...

 Voilà les 2 colonnes enfumées qui entourent la porte du Paradis.
 Celle à votre gauche est plus haute que celle de droite... Malheureusement l'affluence des touristes (auxquels j'ai coupé la tête ...métaphoriquement) était telle que vous ne voyez pas la base des colonnes.
       










     Donc Pise et Florence se boudaient depuis un certain temps quand par nécessité, Pise fut obligée de demander de l'aide à sa rivale.

    Au début du XII °siècle  en Méditerranée les razzias des pirates, qu’on appelait alors sarasins, mettaient le commerce de Pise sur les genoux. Leurs bateaux remplis de toutes sortes de denrées étaient continuellement abordés et pillés et les transports de marchandises, souvent précieuses, sur mer et le long du fleuve Arno étaient devenus dangeureux  ... Que faire ?

    A l’époque, Pise disposait d’ une flotte importante et bien armée et Florence avait à ses ordres à terre une armée considérable . Pour les pisans aller combattre les sarasins était un jeu d’enfant et à mon avis ils auraient dû y penser depuis longtemps, mais bon !  Le problème était de laisser entre temps Pise démunie d’hommes d’armes. La ville rivale aurait pu l’attaquer et la soumettre.

    Alors quelle fut l’astuce des pisans ? mais, bien sûr, demander de l’aide aux florentins ! En ces temps où l’honneur avait encore un sens, la parole donnée par les florentins aurait été maintenue...Et en effet, tout se passa selon les plans.

     En 1113, les pisans partirent à la chasse aux pirates et l’armée florentine se déploya autour de Pise pour la défendre contre les éventuelles attaques (pensez  à l’autre rivale de Pise, Lucques qui n’attendait dans son coin qu’une bonne occasion ...)

      Les sarasins furent battus et leur base à Majorque soumise au pillage . Les deux colonnes en porphyre rouge avaient subi l’épreuve des incendies provoqués par les pisans. On racontait qu’elles avaient une vertue magique : il suffisait de se mettre derrière et de regarder sur les colonnes les reflets des personnes qui passaient et( ne me demandez pas comment!!!) mais les voleurs, les faussaires et autres gens de bien étaient immédiatement repérés !! Les deux colonnes firent partie du butin que les pisans emportèrent sur leurs navires et, en reconnaissance de l’aide reçue, ils les offrirent aux florentins.





commentaires

~~ Kri ~~ 12/08/2009 19:03

Hé bien je viens d'en apprendre des choses interessantes...

Fethi 12/08/2009 16:09

J'ai pris du plaisir à lire cet article,bien riche!Bonne journée

Clo 12/08/2009 09:22

J' adore tes articles toujours extrêmement bien documentés.J' ai lu ta réponse à Quichottine, ceci explique cela :)Gros bisous Gaby :0010:

Annick 12/08/2009 04:19

un beau post d'histoire!effectivement,heureusement que tu nous  explique le pourquoi de ces colonnes!bisous de Cayenne.

kéline 11/08/2009 11:11

Une façon magique de découvrir les faussaires. On comprend bien qu'avec un cadeau aussi prestigieux, les florentins aient envie de les garder intactes d'autant plus qu'elles symbolisent avant tout un moment de trêve entre les deux villesD'ailleurs la porte du Paradis est si belle que rien ne pourrait l enlaidirmerci Gaby bisous

Haut de page